Extra Muros

Extraits audio

Extra Muros… “Hors des murs”. Une expression très courte, mais qui reflète sans doute assez fidèlement l’ambiance qui régnait alors, en 1970.

Jean-Pierre Ska, ex-membre du duo Les (Faux) Frères venait de rentrer d’un périple de plus d’un an en Asie… hors des murs.

Gaston Schaefer, ex-membre du même duo entre 1959 et 1968, avait mis sur pied avec son ami d’enfance François Vautier, une maison d’édition et de production de disques qui se voulait une alternative aux grandes compagnies de l’époque… hors des murs.

Claude Lauzzana, fils d’une famille italienne immigrée en Suisse s’opposait, au grand dam de sa mère, à se consacrer à tout autre métier que la profession de musicien… hors des murs.

Après la dissolution des (Faux) Frères, Gaston avait enregistré quelques chansons avec des amis, dont un trio avec Anne-Marie Miéville et Léon Francioli, sous le pseudonyme de Kaléidoscope.

leon-4
Léon Francioli

Depuis son retour de voyages, Jean-Pierre, de son côté était l’auteur-interprète d’un single qui avait remporté un joli succès: “Globe-trotter”.

Le jeune Claude Lauzzana, pour sa part, était suivi par Gaston et enregistrait des maquettes en vue d’une future production discographique.

lauz-1
Claude Lauzzana

Et puis il y a eu cette bombe: Le film du Festival de Woodstock de 1969 arrive, et révèle la première apparition sur scène de Crosby, Stills & Nash,   trio qui aussitôt fait tilt dans les 3 paires d’oreilles de Ska, Schaefer & Lauzzana. C’était le retour des Everly Brothers, idoles des (Faux) Frères en 1958, mais en 3D!

Ces (Faux) Frères qui réfléchissaient à enregistrer peut-être un nouveau disque, mais sans grande certitude.CS&N réveillèrent alors une nouvelle envie et l’ex-duo s’associa Claude Lauzzana pour enregistrer un hommage aux 3 stars d’outre Atlantique, qui avaient eu l’a riche idée de se réunir en super groupe, pour balancer aux oreilles du monde: Marrakech Express, Suite For Judy Blue Eyes, Our House, et tant d’autres sublimes harmonies.

EXTRA MUROS ne dura hélas pas plus d’un album, quelques festivals et une tournée avec Henri Dès (qui chantait encore pour les grands à cette époque) mirent fin à l’association. Claude Lauzzana, chanteur et musicien de grand talent, s’avéra peu à peu de caractère très individualiste, peut-être un parallèle de Neil Young, qui s’associa  à CS&N et qui provoqua de nombreuses dissensions dans le groupe.

ska-1
Jean-Pierre Ska

Imaginé, réalisé, puis enregistré dans le sillage immédiat du trio américain alors au sommet de son art, voilà en effet un album qui aurait dû provoquer une petite révolution au sein d’un rock-pop hexagonal en mal douloureux de quelque chose de simplement nouveau. Oui, EXTRAMUROS, nous y voilà. Alors que s’est-il passé et pourquoi cet album a-t-il, comme on dit, passé à travers ?

Question récurrente si l’on ne s’appelle pas les Stones, Jackson ou les Beatles. Une promotion insuffisante, pas trop bien ciblée, intérêt frileux de certains media parfois réticent en face d’une démarche s’égarant des sentiers battus ? Allez savoir. Cela dit, il demeure comme l’évidence (trop) bien connue, que tout auditeur potentiel ne va pas se précipiter chez son disquaire si auparavant il n’a pas entendu un titre ou deux d’une parution récente sur les ondes radiophoniques. Demeurent alors quelques regrets, car on tenait ici à l’état expérimental (diversité des textes, inventivité rythmique, précision des harmonies vocales) de quoi pousser le bouchon un peu plus avant avec la sortie d’un second album, lequel aurait probablement contribué à modérer quelques manifestations d’égocentrisme au bénéfice d’une plus parfaite entente aussi bien dans le choix des thèmes qu’au moment décisive de leur réalisation en studio.

extra-muros-a
Jean-Pierre Ska, GS, Claude Lauzzana

N’aurait-il pas suffi pour que tout s’enflamme, que soit réuni dans un 45 tours ce qui semblait synthétiser de plus près l’esprit novateur que proposait le trio lausannois, avec « Toi, l’enfant » et en face B, « Prends la vie comme elle vient » ?

Jean-Pierre poursuivit sa carrière solo avec un album “Premiers Voyages”; Claude Lauzzana enregistra un single produit par Gaston, “Guitar Man” et “Il faut y croire”, chanson qui reste aujourd’hui très représentative du talent de Lauzzana. Peu de temps après il quitte la Suisse pour s’établir à Paris et poursuivre sa carrière, que ce soit comme chanteur en solo ou comme choriste, arrangeur ou responsable musical pour d’autres artistes, comme Michel Jonasz ou Catherine Lara.

Gaston Schaefer poursuit à la fois sa passion, en qualité de producteur au sein de sa petite compagnie “EVASION DISQUES”, et enregistre quelques disques personnels lorsque ses productions lui en laissent le temps. D’abord un single chez Reprise, puis un album chez Warner Bros., et enfin “D’un commun accord” avec Michel Buzzi, un chanteur guitariste avec qui il se produira sur scène de 1976 à 1980. Non pas sous la forme d’un duo traditionnel, mais d’une association de deux artistes, qui chantent chacun leur répertoire personnel, accompagné par l’autre à la guitare et aux harmonies vocales.

Gérard Montani


Ecouter sur Deezer

gs-4
GS accordage!

Blues du dimanche

Musique: Gaston Schaefer
Texte: Jean-Pierre Skawronski

Toi L’enfant

Musique: Gaston Schaefer
Texte: Jean-Pierre Skawronski

Chanter ma vie

Musique: Claude Lauzzana

lauz-3
Claude Lauzzana

Texte: Catherine Le Forestier

Ne te fais pas de cinéma

Musique: Gaston Schaefer
Texte: Jean-Pierre Skawronski

Sais-tu que la vie

Musique: Claude Lauzzana
Texte: Jean-Pierre Skawronski & Gaston Schaefer

leon-2
Léon Francioli au Studio Soundcraft

Manu militari

Musique: Claude Lauzzana
Texte: Jean-Pierre Skawronski

Les mirages de ma folie

Musique: A. Vitalis
Texte:J. Wayser

Prends la vie comme elle vient
mike-3
Mike Starr au studio Soundcraft

Musique & texte: Jean-Pierre Skawronski

Au creux de ta main

Musique: Gaston Schaefer
Texte: Catherine Le Forestier

Au fond de la mer

Musique: Claude Lauzzana

cath-5
Catherine Le Forestier

Texte: Jean-Pierre Skawronski & Gaston Schaefer

Je suis revenu

Musique: Jean-Pierre Skawronski
Texte: Richard-Edouard Bernard

Sur une longue route

Musique: Claude Lauzzana
Texte: Jean-Pierre Skawronski

steff
Stephan Sulke

Musiciens:
john-solo
John Woolloff

Claude Lauzzana: Vocal, guitares électrique et acoustique, piano.
Gaston Schaefer: Vocal, guitares acoustique, électrique et 12 cordes, piano, percussions.
Jean-Pierre Skawronski: Vocal, guitare acoustique.
Léon Francioli: Basse, piano, épinette.
Mike Starr: Batterie, percussions.
John Woolloff: Guitare électrique.
Eric Christen: Orgue Hammond.
Tony D’Adario: Basse.
Jost Meyer: Cello.
René Parisod: Trompette, violon.

Réalisation: Gaston Schaefer
Production: Evasion

Enregistrement & mixage: Stephen Sulke
Studio Soundcraft.
Copyright 1971 Editions Evasion, excepté « les mirages de ma folie » Editions Syrinx.
Photos: Alain Ogheri, Philippe Holder, Gaston Schaefer, Fabrice Nicole.